Des gouts, des enfants, des vêtements et un placard qui se prenait pour Karl Lagerfeld

 Parler mode et aussi d’enfants me pose toujours un problème car je crois que les enfants ne doivent pas être des « fashion victim ». Juste des gosses qui s’habillent de façon jolie (enfin bon quoi chacun ses gouts) et qui par un mystère digne des Cités d’Or doivent en changer souvent puisqu’ils prennent 34 cm par mois.

Les filles de Kim Kardashian et de Victoria Beckham qui deviennent, je cite, « des personnes influentes » parce qu’elles ont bien voulu porter ça ou ça, j’avoue, c’est pô mon truc.

N’empêche, ma fille se prend un peu pour Anna Wintour et comme elle pousse bien vite (vu que je l’arrose chaque matin), je suis bien obligée de changer ses fringues souvent.

Très souvent. TRES TRES souvent.

On passe de ça

IMG_6922.JPG.800x800_q85


Robe 4 ans Okaïdi

à ça en un rien de temps.

IMG_6891_1.JPG.800x800_q85


Robe 6 ans GAP

L’autre jour alors que je parlais avec  mon dressing (bon ok c’est un placard mais c’est plus chic ma chéwie de dire dressing) car il a le don de la parole comme son père avant lui et même son grand père (qui fut premier rôle dans La Petite Maison dans la Prairie mais ceci est une autre histoire), il me dit « Nan mais Allô quoi, ta fille elle a 6 ans et elle change plus de fringues que toi ! »

A peine étonnée que mon placard me parle mais TRES étonnée qu’il emprunte le Nabila Style, je répondis que ma fille avait la chance de pouvoir mettre sur le compte de sa croissance ses caprices de modeuse.

Il renchérit avec un petit accent à la Karl Lagerfeld (oui il est bavard ce placard et en plus il est allemand) « OK OK je comprends tout ce que tu me dis mais il fa falloir que tu m’expliques le férité : comment fais tu pour avoir tant de fêtements ? »

« Voilà j’échange, je revends quand c’est trop petit, je fais tout ça en ligne of course car suis une maman moderne hein. «

Karl le placard me sourit « Guénial ! Il fa falloir que je m’y mette ! 

Ps : je déconne, en fait c’est un placard Ikéa qui parle Suédois mais parfois quand il est bourré il parle allemand.

Une réflexion au sujet de « Des gouts, des enfants, des vêtements et un placard qui se prenait pour Karl Lagerfeld »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s