10 manières d’habiller les enfants en moins de 1 minute le matin

Comme je suis une femme de défis, j’ai accepté (oh mais mon Dieu que m’est-il arrivé ce jour là ?) de vivre en accéléré le temps d’une matinée.
Tout a commencé par un réveil rapide de mes 3 enfants, un verre de lait avalé en même temps qu’une brioche et puis enfin le moment de les habiller.
Et là mon gars, ce fut épique.

Habiller ses enfants

J’ai maintenant la solution pour habiller 3 enfants en 1 minute.
Call me THE WARRIOR.

1/ La méthode : débrouille-toi, mets ce que tu veux.

2/ La méthode « queue leuleu » : chacun habille l’autre.

3/ La méthode pyjama : on reste en pyjama toute la journée. Mmmmmmmmm…

4/ La méthode « maman a mal aux poignets » : maman essaie de tout faire en 3 minutes et se chope une entorse.

5/ La méthode « à poil » : bah oui pourquoi pas ?

6/ La méthode « été en hiver » : parce que c ‘est plus rapide de s’habiller en été qu’en hiver tout de même. Donc OUI au short par 0°.

7/ La méthode « dodo ailleurs » : chez mamie, chez tonton&tata. Comme ça c’est pas moi qui les habille. Héhé.

8/ La méthode « veille pour le lendemain » : on les couche habillés comme ça le matin c’est déjà fait.

9/ La méthode « militaire » : garde à vous, punition si pas fringués en moins de 20 secondes.

10/ La méthode « remettre au lendemain » : prendre son temps, ne pas les stresser, laisser tomber mes chalenges pourris.

L’été indien, les fringues des mômes et moi

Depuis la rentrée à l’école, il fait beau. Après un été pourri passé en doudoune à la montagne à manger de la raclette, à prendre 3 kilos, à avoir des mômes râleurs « c’est kankiferabeau ? » et à dormir, l’été indien débarque.

 L’été Indien mais c’est quoi ?

Définition de serialprincesse, 7ans : il fait chaud on met des plumes sur la tête et on crie « wawawa ».

Définition de serialfiston, 9 ans alias Wikipédia : L’été indien ou l’été des Indiens (expression d’origine américaine, en France on parle également d’été de Vireux ou d’été de la Saint-Martin) est une période de temps ensoleillé et radouci, après les premières gelées de l’automne et juste avant l’hiver.

Définition Joe Dassin : C´était l´automne, un automne où il faisait beau.

Une saison qui n´existe que dans le Nord de l´Amérique
Là-bas on l´appelle l´été indien. (tabala, bala bala bala bala, tabala bala bala la la la la lalalala…)

Définition moi : Une période de chaleur inattendue durant laquelle t’es pas dans la mouise niveau fringues des mômes car tu as rangé les fringues de l’été devenues trop petites le 31 août et sorti les fringues d’hiver pas adaptées.

En gros moi les robes, les shorts je les ai déjà rangées, donnés fin août. Et ce que j’avais prévu pour aborder l’automne glacial n’est pas du tout de mise.

Alors je m’arrache les cheveux, je chante Joe Dassin, je m’énerve, je mets quand même des collants à ma fille, un imperméable à mon grand mais ça ne le fait pas !

Du coup je file sur too-short acheter pour pas cher des jupes, des shorts, des tee-shirts en taille supérieure pour cette chaleur folle.été indien article

En espérant que ça dure…

Et puis sinon je revendrai les fringues d’hiver sur le site hein. Je ne me laisserai pas faire par la météo, nanméo !

Vêtements des mômes pour la rentrée : HELP (I need somebody)

Donc ce mois d’aout a été incontournable en France pour 12 raisons :

1/ La météo pourrie.

2/ La rupture entre François et Julie .

3/ L’accouchement de Jenifer (GROS évènement non ?)

4/ La dissolution du gouvernement (décidément François c’est pas ton été)

5/ La recrudescence des ventes de parapluies.

6/ La migration des moustiques vers des pays plus chaud avec ce slogan « marre de la France où il pleut et où on trouve pas à piquer tranquille ».

7/ Le déménagement de ma voisine Mme Michu chez sa fille (quoi on s’en fiche ?)

8/ La rediffusion chaque soir des séries soit-disant inédites sur TF1.

9/ La non existence d’une chanson de l’été. (trèèèèès mauvais signe)

10/ La folie des élastiques pour appareils dentaires qu’on porte aux bras.

11/ La création d’une glace au rosé (ahhhh la Fwanceeee).

12/ La folie des Ice Bucket Challenge sur les réseaux sociaux qui consiste à se verser de l’eau et des glaçons sur la tête, de nommer 3 personnes qui doivent le faire et de donner des sous à l’association qui lutte pour la recherche de la maladie de Charcot.

Oui mais à l’approche de la rentrée, c’est pas des glaçons qu’on a envie de se jeter sur la tête. C’est les fringues trop petites de nos gosses qui, je le rappelle, font leur rentrée tout bientôt.

Se jeter par dessus tête, les fringues trop petites en signe de protestation contre ces gosses qui grandissent trop vite et qui ont pris 3 tailles en 2 mois. Ca c’est du message ma bonne dame. Même que François Hollande devrait s’en inspirer pour son nouveau gouvernement ! OUI ! OUI ! OUI !

2014-08-25_12.30.45.jpg.800x800_q85

Bon OK une fois ce geste rebelle de parent fou fait, il faut sérieusement se demander « mais koikivontmettre ? »

Parce que c’est qu’ils commencent à nous couter ces mômes hein ! Manquerait plus qu’il faille les nourrir en plus.

Ah. Il FAUT les nourrir ? Vraiment ? Ah.

2014-08-25_15.47.04.jpg.800x800_q85

Moi MON plan tout bénéf de la rentrée c’est toujours et POUR toujours le site too-short sur lequel j’achète, j’échange, je vends les fringues de mes asticots et sur lequel donc je fais des tas d’économies. Et moi je crache pas dessus en cette veille de rentrée !

VIVE TOO-SHORT.

Et n’oubliez pas : si l’envie vous prend de jeter par dessus votre tête les fringues de vos gosses, si cela vous défoule de vous filmer en plein acte et de partager ensuite sur les réseaux sociaux, si cela vous apaise : faites. (ça et les batailles de polochons, ça peut éviter 20 ans d’analyse).

Plus de 20 000 articles en ligne sur too-short !

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Une bonne nouvelle pour l’arrivée de l’été : désormais nos membres peuvent faire leur shopping parmi plus de 20 000 articles garantis comme neufs, de 0 à 12 ans, à -80% du prix boutique ! Bravo à toute l’équipe qui … Lire la suite

10 façons de recycler les fringues des kids

A défaut de pouvoir recycler nos enfants en eux-mêmes, on a qu’à recycler leurs fringues. Bah oui quoi on va pas se gêner ! Ils nous piquent bien, dès qu’ils le peuvent, NOS fringues alors bon… Si on peut tirer profit des leurs…

1/ Transformer un body taille 1 mois en tee-shirt pour chihuhuahua. Bon OK tu ne possèdes pas de chien mais bon… on sait jamais.

2/ Transformer un pull taille 2 ans en paire de chaussettes. Comment ça tu as du mal à visualiser le truc ? Allez imagine !!!

IMG_4026.JPG.800x800_q85

3/ Transformer un jean pourri en short. Ca c’est du vécu. Et c’est cool parce que souvent le jean est pourri aux genoux et trop court aussi.

4/ Transformer une paire de chaussons en robe du soir. Oui, oui tout à fait : moi j’ai le numéro de la bonne marraine de Cendrillon.

5/ Transformer un pilote de bébé en rivière de diamants. Oui bah je suis SUPER pote avec ladite marraine.

6/ Transformer un tee-shirt tâche de ketchup en… torchon. Oui je sais c’est mal.

IMG_3293.JPG.800x800_q85

7/ Transformer une doudoune taille 8 ans en oreiller. Hop dans la housse et c’est tout cool.

8/ Transformer un short en culotte. Ou pas.

9/ Transformer un imperméable taille 4 ans en protège-bouche. Oui c’est nouveau, c’est pour éviter les postillons de la voisine Mme Michu.

10/ Transformer les fringues, toutes les fringues en livres. Dingue.

PS : et sinon sur too-short on évite les trucs irréalisables et on peut revendre et échanger les vêtements trop petits de nos gosses. Magique.

www.too-short.com

10 raisons de ne pas mettre les fringues (trop petites) de ses enfants dans des boites

Ce week-end, comme je m’ennuyais sec n’ayant pas assez de choses à gérer avec 3 enfants, un chien et un mari grippé, je me suis dit « Et si je rangeais les fringues trop petites des gosses dans des boites plastiques ? ». Oui car je sais m’amuser moi le dimanche.

En fait voilà, ça fait plusieurs mois que j’empile les pantalons devenus trop courts, les robes devenues trop serrées, les bodys devenus trop étroits ici et là. Chaque fois je me dis que je rangerai ça plus tard, que je ferai le tri. Et puis voilà : rien.

IMG_0223.JPG.800x800_q85

Alors dimanche je m’y suis mise.

Mauvais plan. Very Bad Trip.

1/ Ca prend du temps et si on est interrompue toutes les 3 secondes par un enfant qui veut aller aux toilettes/manger/raconter une blague de Toto, on ne PEUT pas y arriver.

2/ On ne sait quoi garder, quoi donner, quoi garder, quoi donner.

3/ Ca donne chaud.

4/ C’est la porte ouverte à l’envie de ranger carrément TOUTE la maison.

5/ C’est flippant car on se rend compte que notre bébé qui mettait du 1 mois il y a si peu de temps, met déjà du 12 mois…

6/ C’est chiant quand on sait qu’à la télé y’a Columbo.

7/ C’est drôle car on se dit qu’avec quelques efforts, franchement, il pourrait bien le remettre son pantalon taille 6 ans, non ? (bon Ok il a 9 ans)

8/ C’est remuant car on se souvient de quand on a acheté telle fringue avec émotion.

9/ C’est fun car on se dit que Kim Kardashian, si elle s’y mettait aussi, elle aurait tellement de boulot avec le HUGE dressing de sa fille.

10/ C’est idiot. Autant les revendre sur un site et en choper d’autres à la bonne taille, ne pas se fatiguer, ne pas aller à la cave, pouvoir soigner son mari grippé, regarder Columbo, dormir. A la fin de tout cela, j’ai pour de vrai opté pour cette solution sur too-short.

Le changement (de fringues) c’est maintenant !

Donc le printemps est arrivé tel Zorro.

Beau, fier, rempli d’espoir, de promesses, il est là ! Qui dit printemps, dit… ménage de printemps. Bah oui. Parce que le ménage de printemps le 14 novembre, ça l’fait pas.

Et qui dit ménage de printemps, dit vrai ménage. Moi perso, je vide TOUT. De la cuisine en passant par le salon, ma chambre et les chambres des enfants, je revêt un bon vieux tee-shirt, un bon vieux jean, j’éteins mon téléphone, je mets la musique à fond et j’y vais.

Et du coup, j’ai des surprises. Je retrouve un quignon de pain sous une pile de chaussettes esseulées (oui parce que les chaussettes sont par essence esseulées, séparées dès la naissance), LE bouquin tant cherché au milieu des serviettes, la paire de lunettes dans les culottes de l’un, l’écharpe dans les tricots, une brosse à dents sous une doudoune… Bref une découverte de chaque instant qui ferait passer « Rendez vous en terre inconnue » pour une émission pourrie et sans surprises.

Oui, parce que qui dit enfants dit bordel. On a beau ranger, ranger, ranger, rien n’y fait on sème toujours un truc comme le Petit Poucet. Sauf que lui il a fait exprès.

Et qui dit ménage de printemps, dit « oh flute, les affaires de l’année dernière ne vont plus du tout, mais alors plus du tout à mon gosse ».

Et donc tout de suite, on se dit « ô rage, ô désespoir je vais devoir casquer pour shopper de nouvelles fringues pour cet enfant ingrat qui prend 45 cm par saison ».

top enfant fille marque printemps échange troc pas cher en ligne

A ce moment là, Jiminy Cricket (ou son cousin Jean-Paul le criquet) apparait et nous suggère d’échanger les fringues du printemps dernier sur too-short.com et d’en prendre d’autre adaptées à la taille de nos mômes.

« Comment, quoi, échanger ? ».

« Mais oui dit le criquet « (il est bavard l’animal) ! « C’est zénial, utile, za permet d’être content et de faire des économies ! »

« Rhoooooo » dit la mère (elle a du vocabulaire n’est-ce pas).

Allez zou direction too-short.com pour échanger nos enfants les fringues de nos enfants.

J’ai envie de dire : merci la vie quoi !

Témoignage: la mère dont les enfants perdent systématiquement leurs bonnets

Il va se livrer sous vos yeux ébahis un témoignage poignant d’un mère au borde la crise de nerfs. Cette maman, membre de la AMBPG (Association des Mères aux Bonnets Perdus des Gosses) a décidé de se livrer pour que non, plus jamais cela ne continue. Elle milite pour la lutte acharnée contre ce mal qui touche beaucoup de foyers. A elle la parole (pour des raisons de respect de la vie privée, elle souhaite rester anonyme)

 » Avant d’avoir des enfants j’avais commencé à devenir dingue avec les chaussettes. Je lavais celles de mon mari et les miennes et à chaque machine, par un mystère fou, une chaussette disparaissait. Ca me rendait assez nerveuse mais je résistais.Puis j’ai eu ma fille et jusque ses 1 an tout allait bien si ce n’est ses chaussettes qui disparaissaient aussi). Et puis soudainement un autre mal est apparu : la disparition des bonnets (et gants). Avec l’hiver j’ai couvert ma petite et comme elle commençait à aller  la crèche, je l’emmitouflais bien. Un jour en allant la chercher : plus de bonnet. On a fouillé partout…RIEN. Je me disais qu’un enfant avait du le prendre par mégarde, que j’allais le récupérer le lendemain MAIS le lendemain : RIEN. Je rachetai donc un bonnet et une semaine plus tard : rebelote. Chaque semaine elle perdait un bonnet (pour les gants j’avais fini par les attacher). Alors le rachat hebdomadaire finissait par faire mal au porte-monnaie.

Quand elle rentra en maternelle, j’accouchai de mon 2nd enfant, un fils. Et le mal continua de s’acharner sur nous ainsi. Chaque hiver, je devenais stressée/folle/pauvre et en plus ils étaient deux maintenant ! A bonne école, mon fils perdait aussi ses bonnets chaque lundi.

Cela me rongeait. Je ne parlais que de ça à mon mari/mes collègues/ma psy/ma boulangère. Un moment je me suis demandée si il n’y avait pas un groupement de bonnetistes qui avait placé une caméra cachée chez moi.

J’ai commencé à boire.

Un peu.

Puis beaucoup.

Je voyais des bonnets partout.

C’est pour cela que j’ai adhéré à l’association dont j’ai découvert l’existence sur le forum « des mères ruinées par l’achat de bonnets neufs au quotidien. »

Depuis je suis épaulée, suivie et pour faire moins mal au compte en banque on m’a conseillé d’acheter des bonnets en seconde main.

IMG_1541.JPG.800x800_q85

Ca prendra du temps mais je commence à aller mieux. »

Plus de 10.000 articles à la vente et à l’échange sur too-short !

tooshort facebook 10000 articles en ligne

Nous avons dépasser les 10.000 articles d’occasion en ligne sur le site de too-short.com !
Découvrez tous les articles de qualité pour les enfants de 0 à 12 ans, proposés à la vente et à l’échange.

Chaque semaine nous ajoutons au moins 600 nouveautés pour les garçons et les filles. De quoi ravir les parents qui profitent ainsi de vêtements pour enfant de marques pas cher (-80% du prix boutique neuf) et 100% qualité !

Venez renouveler le placard de vos bambins à petit prix, avec un service qualité garanti
et un suivi client à l’écoute sur too-short.com.

Les gagnants de notre concours photos grimaces !

Galerie

Cette galerie contient 11 photos.

Chez too-short, on adore les grimaces ! Sur notre page facebook nous avons proposé à notre communauté de partager la plus belle grimace de leurs enfants. Voici les photos qui ont le plus plu aux internautes, et qui remportent des … Lire la suite