Et vlan l’automne est arrivé !

Sans crier garde il y a une semaine environ, il nous est arrivé un truc. Presque tous les français ont vécu le même drame : l’été indien avait donc déserté et laissé sa place à l’automne.

L’automne c’est compliqué. C’est comme le vilain petit canard : ni été, ni hiver.

L’automne c’est des jolies couleurs, des feuilles emportées par le vent, des feuilles qui se ramassent à la pelle ET du froid (bordel) ET des jours qui raccourcissent.

ET… ET… des fringues des gosses à encore changer. Et des placards à vider. Et des vêtements adaptés à racheter (oui parce que autant te dire que :

Non poussin tu ne peux PLUS mettre tes tongs. Ta robes à bretelles non plus. Bah non le short ça non plus ça ne va pas. Le débardeur rose fluo non, non, non. Le maillot de bain ? Bah euh non ; Oui voilà maman va t’acheter des bottes, un pull, un imperméable, des pantalons longs, un chapeau, un parapluie…

Et tu sais quoi poussin que j’aime à la folie ? Maman en a MARRE de racheter des fringues aux prix forts tous les mois. Et tu sais quoi ? Moi j’aime pas l’automne. Enfin si j’aime bien les couleurs, le thé au coin du feu toussa mais les placards à vider, honnêtement CAME GAVE .

Alors cette année, je prends toutes les fringues chaudes trop petites de l’an passé, je mets tout dans des grandes enveloppes et j’envoie tout à revendre chez too-short. Et puis je vais shopper les fringues dans les bonnes tailles sur leur site. Voilà.

Et j’ajoute que ce coup ci je suis prête à affronter les saisons avec le sourire et que même si les gosses prennent 12 cm d’ici l’été, je sais quoi faire. Héhé.

Et que celui qui trouve que mon idée est merveilleuse me suive.
Ou sinon qu’il ramasse des feuilles d’automne avec sa langue jusqu’à la fin de sa vie. Gnark.

INTERVIEW MAMAN STAR : JULIA ROBERTS

f

C’est non sans mal et sans 34567890 coups de fils, 56808865 coups de main d’amis, 3456789 coups de bluff que je suis parvenue à obtenir une interview avec Julia Roberts.

AaaaaaaaAAAAAAAAAAAAaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaa (cri de joie)

Elle m’a accordée 33 secondes d’interview par téléphone. Dingue.

Je vous retranscris ici même l’échange.

M c’est MOI (héhé)

JR (c’est Julia Roberts pas JR de Dallas-paix à son âme)

**************************************************************************************************************

M Hello Julia, it is such a honor for me ! (salut julia c’est un honneur pour moi. Après je traduis direct hein, je vais pas m’user les doigts à tout écrire en VO et VF, j’ai une vie hein)

 JR Bonne juuuuuwe ! (note de l’auteur-moi- les stars américaines ne devraient pas essayer de parler le français)

M Alors quoi de neuf ? Tu es maman de 3 enfants et moi je veux savoir des trucs totalement inédits, intimes !

(l’attachée de presse reprend la main par téléphone en m’ordonnant d’arrêter tout de suite, avant de commencer les questions chelous. JR rereprend la main et dit qu’elle a pour une fois envie de jouer le jeu.)

Ok donc tes enfants ils ont fait leurs nuits quand ?

JR Oh mais tout de suite. Je suis une star hein donc mes enfants sont des stars et sont parfaits, comme moi.

M …(l’auteur-moi- a envie de la buter)

JR I’m joking !! Chaque nuit je dors par terre avec le chien tandis que les 3 squattent notre lit. Personne ne dort, ça se voit non ? J’ai toujours l’air naze !

M Ah non toujours l’air belle ! Et ils sont sages ?

JR Non, parfois j’ai envie de les tuer. Surtout quand je tourne et que je les emmène et qu’ils hurlent « maman a un gros cul, maman a un gros cul ». Les gosses ne laissent rien passer. Le petit a dit à tout le monde que le matin je sens mauvais de la bouche. (note de l’auteur-moi- Julia Roberts pue de la gueule le matin wééééééé)

M Le soir il y a un rituel ?

JR Au lit (dans mon lit) à 9h en regardant Pretty Woman. Ils DOIVENT connaître le parcours de leur mère, non ?

 M

JR Et sinon 2 chansons paillardes américaines et hop le tour est joué. Après j’ai ma soirée pour manger des pots de glace en me faisant les ongles ! Faut pas croire ce que vous voyez : je ne suis pas du tout glamour, je suis une mère comme les autres quoi !

 M Ah et niveau mode, ils ont un personnal shopper comme vous ?

JR Oui évidemment et chaque matin Giorgio Armani himself vient les habiller. Non c’est une joke ! J’ai trois enfants donc on garde, on récupère et quand c’est trop petit on revend sur un site, attention secret de star, qui s’appelle too-short. Oui même moi Julia Roberts je suis fan d’échange en ligne, de troc, de bons plans. Je suis comme vous quoi !

M Ah comme moi. Ouais c’est clair. Julia vous êtes comme moi ! Je suis un peu la Julia Roberts française.Wééééééééé.

 Elle m’interrompt.

 JR T’emballe pas serialmother, je plaisantais, je suis unique. Bye.

Note pour plus tard : ne jamais prendre le melon.

Le changement (de fringues) c’est maintenant !

Donc le printemps est arrivé tel Zorro.

Beau, fier, rempli d’espoir, de promesses, il est là ! Qui dit printemps, dit… ménage de printemps. Bah oui. Parce que le ménage de printemps le 14 novembre, ça l’fait pas.

Et qui dit ménage de printemps, dit vrai ménage. Moi perso, je vide TOUT. De la cuisine en passant par le salon, ma chambre et les chambres des enfants, je revêt un bon vieux tee-shirt, un bon vieux jean, j’éteins mon téléphone, je mets la musique à fond et j’y vais.

Et du coup, j’ai des surprises. Je retrouve un quignon de pain sous une pile de chaussettes esseulées (oui parce que les chaussettes sont par essence esseulées, séparées dès la naissance), LE bouquin tant cherché au milieu des serviettes, la paire de lunettes dans les culottes de l’un, l’écharpe dans les tricots, une brosse à dents sous une doudoune… Bref une découverte de chaque instant qui ferait passer « Rendez vous en terre inconnue » pour une émission pourrie et sans surprises.

Oui, parce que qui dit enfants dit bordel. On a beau ranger, ranger, ranger, rien n’y fait on sème toujours un truc comme le Petit Poucet. Sauf que lui il a fait exprès.

Et qui dit ménage de printemps, dit « oh flute, les affaires de l’année dernière ne vont plus du tout, mais alors plus du tout à mon gosse ».

Et donc tout de suite, on se dit « ô rage, ô désespoir je vais devoir casquer pour shopper de nouvelles fringues pour cet enfant ingrat qui prend 45 cm par saison ».

top enfant fille marque printemps échange troc pas cher en ligne

A ce moment là, Jiminy Cricket (ou son cousin Jean-Paul le criquet) apparait et nous suggère d’échanger les fringues du printemps dernier sur too-short.com et d’en prendre d’autre adaptées à la taille de nos mômes.

« Comment, quoi, échanger ? ».

« Mais oui dit le criquet « (il est bavard l’animal) ! « C’est zénial, utile, za permet d’être content et de faire des économies ! »

« Rhoooooo » dit la mère (elle a du vocabulaire n’est-ce pas).

Allez zou direction too-short.com pour échanger nos enfants les fringues de nos enfants.

J’ai envie de dire : merci la vie quoi !

Plus de 10.000 articles à la vente et à l’échange sur too-short !

tooshort facebook 10000 articles en ligne

Nous avons dépasser les 10.000 articles d’occasion en ligne sur le site de too-short.com !
Découvrez tous les articles de qualité pour les enfants de 0 à 12 ans, proposés à la vente et à l’échange.

Chaque semaine nous ajoutons au moins 600 nouveautés pour les garçons et les filles. De quoi ravir les parents qui profitent ainsi de vêtements pour enfant de marques pas cher (-80% du prix boutique neuf) et 100% qualité !

Venez renouveler le placard de vos bambins à petit prix, avec un service qualité garanti
et un suivi client à l’écoute sur too-short.com.

Les soldes à -80% toute l’année !

Sur too-short les articles sont à -80% du prix boutique et ce 12 mois sur 12 !
Vous n’avez pas à attendre les soldes pour profiter de pièces uniques de marques
(Petit Bateau, Catimini, Sergent Major, Jacadi, GAP, Marèse, DPAM…), 100% qualité
et à petit prix.

Pendant la période des soldes, chez too-short nous mettons en place une action à
contre-courant. En effet, pour toute commande passée entre le 15 et le 31 janvier, 
1€ sera reversé à l’association caritative too-short & co, qui mène des actions en faveur de l’enfance défavorisée.
Consommez de façon responsable et équitable sur too-short. Vous avez tous à y gagner !

Image6

Venez découvrir nos vêtements d’occasion pour les enfants de 0 à 12 ans, des nouveautés sont mises en ligne tous les jours sur too-short.com.

8 façons de recycler les fringues de junior

On ne le dira jamais assez : les enfants poussent trop vite. Mon fils a pris 10 cm en un an. Moi si ça m’arrivait, il y aurait au bout de 2 ans, beaucoup trop de moi.

Du coup chaque fois c’est le même problème. Que faire de ce petit pyjama taille 3 mois que junior a porté genre… 2 fois ?

IMG_0383.JPG.800x800_q85

1/ Le garder pour les poupées de notre fille. Mais sans doute trop grand.

2/ Le garder en souvenir. Enfin bon soyons honnêtes dans 30 ans qu’est qu’on en aura à foutre de ce pyjama de notre enfant qui aura de la barbe et qui parlera trop fort ? Bah rien.

3/ Le garder au cas où on aurait envie un jour peut-être, mais c’est pas sûr, d’avoir un autre enfant. Ok, mais bon si jamais on décidait (enfin) de s’arrêter là?

4/ Le customiser et s’en faire un sac de plage. Oui mais non.

5/ Le prêter à une copine/voisine/amie/cousine. Oui, tu sais celle qui ne t’a jamais rendu ton jean de grossesse. La garce.

6/ L’encadrer pour pouvoir se dire « oh mais comme il a été petit mon enfant ». Non, ridicule.

7/ Le fourrer au fond d’un placard et accumuler, accumuler, accumuler. Et perdre de la place, perdre de la place, perdre de la place.

8/ En faire profiter quelqu’un d’autre et pouvoir en même temps se fournir en fringues de la bonne taille sur too-short !

L’inteview de la semaine : rencontre avec LA veste en jean

Aujourd’hui, c’est avec une veste en denim que j’ai rendez vous. Mon rédac chef m’a prévenue, elle n’est pas une banale veste en jean mais LA veste. Rendez-vous est pris avec son attachée de presse dans un hôtel cossu de l’avenue Montaigne. Rencontre.

IMG_5476.JPG.800x800_q85

« Bonjour chère veste. Je peux vous tutoyer ? »

« Oui évidemment ! On me dit capricieuse mais ceci est un mythe entretenu par les médias people. On se tutoie ! »

« J’aimerais en savoir un peu plus sur toi. Où commence ton histoire ? »

« Je suis née il y a 5 ans dans une usine tout comme ma mère, salopette en jean de son état, et mon père, blouson de cuir de son état. Papa et maman ont eu un coup de foudre dans un magasin Gap. Maman était au rayon femmes enceintes et papa au rayon Hommes mais entre deux cintres, leurs regards se sont croisés. Une chouette histoire dont je suis issue ! »

« Et ensuite ? »

« Ensuite je suis sortie de l’usine et j’ai été mise en vente moi aussi. Mais au rayon Enfants car moi, comme vous avez du le remarquer, je suis de petite taille…1 mois »

« On a dit qu’on se tutoyait ! »

« Ah oui mince désolée ! Tu remarques donc que je suis un petit format ! »

« Et puis ? »

« Un jour une dame avec un très gros ventre m’a prise, m’a regardée sous toutes les coutures, a jeté un œil sur l’étiquette qu’on m’avait collée, a dit à sa copine que j’allais être super pour son bébé, que ce serait trop mignon un bébé avec un petit blouson en jean. Puis elle a été me payer et on est repartis ensemble. Moi dans un sac, elle avec son bidon».

« Et ? »

« Et elle m’a sortie du sac et tant mieux car j’étouffais, je suis clostro. Puis elle m’a posée à côté d’un berceau. Et là j’ai attendu 1 mois en regardant passer les nuages avec mes potes les couches. Et enfin, une nuit elle est partie avec son mari en hurlant de douleur. 3 jours plus tard ils revenaient avec une petite puce aux cheveux tout bruns. »

« Et cette rencontre avec bébé ? »

« Merveilleux. On m’a pris avec délicatesse et tact puis on m’a mis dans les bras de ce nourrisson. J’étais prête à la recouvrir, à la protéger et à passer du temps avec ce petit être et son odeur toute douce. Vous avez déjà senti un bébé ? »

« On a dit TU ! »

« Oui pardon, tu as déjà senti un bébé ? C’est exquis ! »

« Et puis ? »

« Et puis bébé a grandi et ses bras potelés ne rentraient plus dans mes manches. Alors sa maman a dit, je m‘en souviens très bien, que c’était dommage que je ne fasse pas la joie d’un autre bébé alors voilà elle m’a mise sur too-short pour que je trouve chaussure à mon pied, enfin je veux dire bébé à mon bras ! »

« Comment vois tu ton avenir ? »

« Dans les bras d’un bébé, dans un nouveau foyer. Et qui sait peut-être qu’un jour quand je serai grande, enfin plus vieille je veux dire, je me marierai ! J’ai repéré un pantalon en velours qui a l’air de me faire de l’œil… »

too-short s’associe à Caravan Shop !

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

Caravan Shop, vous ne connaissez pas ? Il s’agit du premier fashion truck de France. Un camion aménagé en boutique miniature, qui se déplace et vient directement à vous. too-short.com s’est approprié le Caravan Shop pour une journée. Petite visite … Lire la suite

J’ai testé : mettre un pantalon blanc à mon serialfiston

Voilà, encore une fois, j’ai pris des risques (oui je suis comme ça moi, une guerrière) : j’ai décidé de mettre un pantalon blanc à mon fils pour un mariage.

C’était l’automne, un automne où il faisait beau. Une saison qui n’existe que dans le Nord de l’Amérique. Là-bas on l’appelle l’été indien (merci à Joe Dassin pour ces paroles exquises).

Je me suis dit « Hey, il fait beau, osons le pantalon blanc pour serialfiston. Pour ce mariage champêtre ce sera l’idéal ! »

Il mit son pantalon avec une joie énorme, avec cet air trouble qu’ont les personnes qui savent qu’un drame va arriver.
Et le drame arriva.

A la campagne, le blanc attira les moucherons qui prirent le pantalon de fiston pour une piste d’atterrissage. Tacheté de petits points noirs, le pantalon partait déjà perdant au bout de 23 minutes.

Mais c’est à la 25ème minute que tout bascula à nouveau. « Maman je peux faire un foot ? Y’a plein de  copains là bas qui jouent. » Sur le moment j’avais oublié le blanc. « Oui mon chéri ! »

A la 29éme minute, le pantalon était vert. Fiston avait roulé dans l’herbe pour rattraper le ballon (il était gardien de but. Quelle idée aussi…) et l’herbe avait épousé le blanc. Et le blanc n’était plus qu’un vague souvenir.

« Mais tu peux pas faire attention ?!!!» dis-je calmement (non en fait je hurlais).

A ce moment là, mon bras a glissé et le verre de vin rouge est tombé… sur le pantalon blanc. Cette fois, c’est sûr, c’était foutu.

Mon mari me lança un « bah évidemment… du blanc sur des gosses ça tient pas… j’te l’avais dit ».
Ok, il avait (encore une fois) raison.

Serialfiston qui ressemblait à un arc en ciel, était mort de rire.

Moi morte de rage.

Il fallait donc que je rachète un pantalon vite fait. Surtout pas cher. Surtout pas blanc. Sur too-short.com je fis la rencontre d’un jeanLe denim c’était plus sûr.

IMG_3530.JPG.800x800_q85

Jean brut 10 ans, Okaïdi

Note pour plus tard : attendre l’âge adulte pour porter du blanc.

too-short participe au jeu « Start up en vitrine »

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Le nouveau site de prêt gratuit entre particuliers, Sharewizz, a réuni plusieurs start up basées sur des Business Model alternatifs (prêt, échange, troc, partage, entre-aide). too-short.com, le site de référence de troc de vêtements de qualité pour enfants, faisait partie … Lire la suite