Le jour où mon fils a fait la même pointure de chaussures que moi

Je ne sais pas exactement le jour où c’est arrivé mais je me souviens qu’il y a quelques semaines en allant (encore) acheter une paire de chaussures à mon fiston, la dame lui a mis le pied dans le mesure-pied, lui a dit de se mettre bien debout sans bouger et a dit bien haut et fort « Bah mon petit gars, tu fais un 37 ».

Moi j’ai eu l’air étonné et j’ai balbutié « non, vous devez vous trompez. Il faisait du 32 avant l’été… »

Elle a pris l’air mécontent « Je connais mon métier madame. Votre fils fait du 37. Ca pousse vite ces bêtes là ».

Le petit a pris cet air fier et a dit « maman je vais pouvoir te chiper tes baskets »

Donc mon bébé, celui qui venait de naître, qui, il y a encore si peu de temps, mettait des gigoteuses la nuit, mon bébé donc avait 8 ans et chaussait du 37.

Passé le moment d’étonnement, je me dis à la fois que c’était chouette/chiant/dingue/bizarre.

Mais qu’allais je donc faire de ces 3 paires de chaussures taille 32 achetées plein pot avant l’été ?

Les garder pour ma fille ? Non, elles étaient trop masculines.

Les garder pour mon bébé de 5 mois. Non ça me ferait trop long à attendre avant qu’il en les mette et moi j’ai pas de place ma bonne dame.

Les échanger sur too-short et prendre autre chose à la place ? Oui qu’elle est bonne cette idée, ma bonne dame.

IMG_1398_1.JPG.800x800_q85

En attendant je vais pleurer dans mon coin.

Mon bébé de 8 ans est un grand. Avec des grands pieds.

Essayons de comprendre : pourquoi les enfants se tâchent ?

A cette question, un enfant répondrait simplement « parce que ».

Oui l’enfant est comme ça : bref, rapide, sans prise de tête. L’enfant ne s’embarrasse pas dans des explications longues. Non ça l’enfant il ne connaît pas (je parle en connaissance de cause : j’ai été une enfant).

Oui mais nous autres les adultes (the others) nous aimerions comprendre. Comprendre pourquoi à CHAQUE biiiiip de fois que j’enfile un tee-shirt tout propre à mon fils, il finit avec une biiiiip de tâche au bout de 3 minutes.

Nietzsche (ou était-ce Spinosa?) a justement fait une étude là dessus et a écrit, je cite « ce petit être qu’on nomme enfant n’étant pas doté de la même vision du monde que les adultes, ne peut évoluer de la même façon. C’est pour cela qu’en mangeant de la purée de brocolis, le môme se tâche : sa vision étant obstruée par son âge ».

Merci Nietzsche, merci Spinosa : des mecs en or comme on n’en fait plus.

Donc voilà c’est donc ça : l’enfant voit mal et ne se rend pas compte. Mouais.

Moi je suis pas philosophe, juste philovêtementspropres, et je dis que les enfants se tâchent parce que ils ne font pas gaffe et qu’ils s’en foutent parce que la lessive c’est qui qui la fait ? Certainement pas le singe de la pub des années 80 (nostalgie maous costaud), certainement pas Isabelle Adjani et Woolite (nostalgie bis) mais… MOI (ou mon mec. Oui parce qu’on est pour le partage des tâches-jeu de mots toussa- ménagères.)

Alors moi au bout de 456789 lessives *3 enfants, je dis STOP. Je dis OK mon gars tu es un enfant et donc tu as une vision Nietzschienne du truc mais moi je vais pas TOUT accepter sous prétexte que l’enfant est… un enfant. Ca va bien ce cinéma « oui alors chui un enfant, oui alors j’ai le droit à mon quota de bêtises… »

Blablabla.

Du coup (rusée comme un renard), je fais une semaine de test. Je ne mets que du blanc à mes serialkids comme cette chemise  Puis je les mets au défi de ne pas faire de tâche. Pas de tâche, pas de lessive. Pas de lessive, pas de fatigue. Pas de fatigue, pas de fatigue.

IMG_1637.JPG.800x800_q85

Et si il y a une tâche, je sévis : ils dormiront la tête entre les 2 oreilles (ça marche toujours cette menace) !