Au secours mon fils a pris 10 cm en 6 mois !

Voilà. Alors que moi j’attends de grandir depuis une bonne quinzaine d’années afin de dépasser mon 1m65 (comment ça j’ai fini ma croissance ? Mais noooooon ma bonne dame, j’y crois encore), mon fils de 8 ans a réussi l’exploit de prendre presque 10 cm en 6 mois. Véridique.

Il était tout petit l’été dernier (enfin pas TOUT petit mais assez pour le cacher sous ma couette pour faire un calinou dimanche matin), il mettait même parfois du 4 ans (il est mince l’asticot).

Et puis là, devant le rayon de soleil qui est venu égayer ma journée et à quinze jours du printemps, j’ai ressorti les affaires du gamin.On a fait des essayages dignes de Julia Roberts dans Pretty Woman et il a bien fallu se rendre à l’évidence : il a poussé.

IMG_6865.JPG.800x800_q85

Il a rouspété « non mais mam’s je rentre même pas mon pied dans ce short, j’en ai marre, je suis plus un bébé, va falloir t’y faire, je veux mettre du 10 ans, même du 12 ! »

Remarquez son vocabulaire de pré ado. Non mais l’autre il s’prend pour un adulte.

Du 10 ans ? Du 12 ans ? Et pourquoi pas du 14 ans tant qu’on y est, soyons fous !

Oui mais moi j’ai trois enfants mon petit chou et j’ai pas le porte monnaie de Kim Kardashian (ni même le postérieur…enfin pas encore), je ne vais pas pouvoir refaire la garde robe de môssieur sans péter mon PEL. Et comme j’ai l’ambition de racheter la baraque de Leonardo Di Caprio, je tiens à ce PEL.

Et là, je vous jure que c’est vrai, l’enfant qui suit ce que sa mère fait dans la vie (c’est déjà ça de gagné), me dit « Bah pas la peine d’acheter du neuf, t’as qu’à aller sur le site pour lequel tu écris là…celui où on peut acheter des vêtements moins chers, comment ça s’appelle déjà …toushorteu ? »

Rhooooo mais dis donc petit loup, tu serais pas super intelligent (la mère juive) ? Oui mais c’est ça bien sûr, je vais t’acheter des shorts et des tee-shirts sur Too-Short en seconde main ! Mais diable qu’il est malin ce môme !

IMG_3589.JPG.800x800_q85

Allez hop, j’y cours, c’est par ici !

(et pendant ce temps là il aura déjà pris 4 tailles)

Plus de 10.000 articles à la vente et à l’échange sur too-short !

tooshort facebook 10000 articles en ligne

Nous avons dépasser les 10.000 articles d’occasion en ligne sur le site de too-short.com !
Découvrez tous les articles de qualité pour les enfants de 0 à 12 ans, proposés à la vente et à l’échange.

Chaque semaine nous ajoutons au moins 600 nouveautés pour les garçons et les filles. De quoi ravir les parents qui profitent ainsi de vêtements pour enfant de marques pas cher (-80% du prix boutique neuf) et 100% qualité !

Venez renouveler le placard de vos bambins à petit prix, avec un service qualité garanti
et un suivi client à l’écoute sur too-short.com.

L’inteview de la semaine : rencontre avec LA veste en jean

Aujourd’hui, c’est avec une veste en denim que j’ai rendez vous. Mon rédac chef m’a prévenue, elle n’est pas une banale veste en jean mais LA veste. Rendez-vous est pris avec son attachée de presse dans un hôtel cossu de l’avenue Montaigne. Rencontre.

IMG_5476.JPG.800x800_q85

« Bonjour chère veste. Je peux vous tutoyer ? »

« Oui évidemment ! On me dit capricieuse mais ceci est un mythe entretenu par les médias people. On se tutoie ! »

« J’aimerais en savoir un peu plus sur toi. Où commence ton histoire ? »

« Je suis née il y a 5 ans dans une usine tout comme ma mère, salopette en jean de son état, et mon père, blouson de cuir de son état. Papa et maman ont eu un coup de foudre dans un magasin Gap. Maman était au rayon femmes enceintes et papa au rayon Hommes mais entre deux cintres, leurs regards se sont croisés. Une chouette histoire dont je suis issue ! »

« Et ensuite ? »

« Ensuite je suis sortie de l’usine et j’ai été mise en vente moi aussi. Mais au rayon Enfants car moi, comme vous avez du le remarquer, je suis de petite taille…1 mois »

« On a dit qu’on se tutoyait ! »

« Ah oui mince désolée ! Tu remarques donc que je suis un petit format ! »

« Et puis ? »

« Un jour une dame avec un très gros ventre m’a prise, m’a regardée sous toutes les coutures, a jeté un œil sur l’étiquette qu’on m’avait collée, a dit à sa copine que j’allais être super pour son bébé, que ce serait trop mignon un bébé avec un petit blouson en jean. Puis elle a été me payer et on est repartis ensemble. Moi dans un sac, elle avec son bidon».

« Et ? »

« Et elle m’a sortie du sac et tant mieux car j’étouffais, je suis clostro. Puis elle m’a posée à côté d’un berceau. Et là j’ai attendu 1 mois en regardant passer les nuages avec mes potes les couches. Et enfin, une nuit elle est partie avec son mari en hurlant de douleur. 3 jours plus tard ils revenaient avec une petite puce aux cheveux tout bruns. »

« Et cette rencontre avec bébé ? »

« Merveilleux. On m’a pris avec délicatesse et tact puis on m’a mis dans les bras de ce nourrisson. J’étais prête à la recouvrir, à la protéger et à passer du temps avec ce petit être et son odeur toute douce. Vous avez déjà senti un bébé ? »

« On a dit TU ! »

« Oui pardon, tu as déjà senti un bébé ? C’est exquis ! »

« Et puis ? »

« Et puis bébé a grandi et ses bras potelés ne rentraient plus dans mes manches. Alors sa maman a dit, je m‘en souviens très bien, que c’était dommage que je ne fasse pas la joie d’un autre bébé alors voilà elle m’a mise sur too-short pour que je trouve chaussure à mon pied, enfin je veux dire bébé à mon bras ! »

« Comment vois tu ton avenir ? »

« Dans les bras d’un bébé, dans un nouveau foyer. Et qui sait peut-être qu’un jour quand je serai grande, enfin plus vieille je veux dire, je me marierai ! J’ai repéré un pantalon en velours qui a l’air de me faire de l’œil… »

too-short s’associe à Caravan Shop !

Galerie

Cette galerie contient 3 photos.

Caravan Shop, vous ne connaissez pas ? Il s’agit du premier fashion truck de France. Un camion aménagé en boutique miniature, qui se déplace et vient directement à vous. too-short.com s’est approprié le Caravan Shop pour une journée. Petite visite … Lire la suite

Le jour où j’ai piqué les fringues de mes gosses

Dans l’ordre naturel des choses, nos enfants passent rapidement de la gigoteuse aux jeans, du body aux baskets, de la grenouillère à l’imperméable.

Dans l’ordre naturel des choses, vers l’adolescence, une fille demande  à sa mère si elle peut lui emprunter son sac du soir pour une nuit, un garçon demande à son père si il peut lui prêter son sweat pour une après-midi et parfois même une jeune fille ose demander à sa mamie de lui prêter son manteau chic.

Dans l’ordre naturel des choses, on range au placard les fringues trop petites de nos kids, on les prête, on les échange, on les vend sur Internet et on laisse le temps faire pousser nos enfants (trop) vite.

Dans l’ordre naturel des choses on retrouve un jouet de notre adolescence qu’on file à notre progéniture et on est ravis de passer le pull préféré de notre enfance à nos marmots (tu sais ce pull avec un ours jaune que tu ADORAIS en CE2 et que tu as gardé toute ta vie dans l’espoir de pouvoir, un jour, soit le remettre soit le passer à tes gosses).

Dans l’ordre naturel des choses la transmission vestimentaire c’est papa-maman donnent à junior. J’ai ainsi hérité d’un patt d’eph des années 70 de ma mère que j’ai été ravie de mettre dans les années 90 ou encore d’une paire de talons à paillettes qu’elle avait mis une fois lors d’une fête chez Claude François (oui elle a eu cette chance…).

Sauf que.

Sauf qu’un jour c’est le big bang vestimentaire. Rien ne se passe comme il était prévu dans l’ordre des choses.

Un jour tu te retournes et tu te rends compte que ton enfant, ce bébé de 50 cm et 3kilos 200 qui est sorti de toi, cet être que tu as fabriqué et à qui tu changeais les couches et fermais les lacets, cet être là est devenu grand.

Et cet être là a bon gout le mignon.

Sweat à capuche, 10 ans

Sweat à capuche, 10 ans

Et un jour que tu as froid, tu vois trainer le sweat de ton fils. Et tu te dis « ok, et si j’inversais la tendance ? Et si je chipais les fringues de fiston ? Et si je mettais ce sweat pour me réchauffer ? »

Le lendemain tu chipes les chaussettes de ta fille, son élastique, son gloss, les chaussures de tennis de ton fils, son jogging et son l’écharpe…

Et là, oui là, tu sais que tu es une maman.