12 choses sans importance (à priori) qui rendent les mères heureuses

Les priorités se bousculent, rien n’est plus pareil lorsqu’on devient maman.
Des choses à priori anodines, peuvent devenir follement jouissives. Si,si.

Une mère et ses enfants

1/ Un enfant qui s’endort sans pleurer. Vu de l’extérieur ça ne paraît pas si dingue et pourtant toutes celles qui ont mis 1 heure ou deux à endormir leur enfant savent que lorsqu’il s’endort sans caprices, c’est le graal.

2/ Prendre un bain sans être dérangée. C’est rien ? Mais si c’est énorme ! Un bain, des bulles, trois bougies, pas d’enfant qui hurle « Mamannnnnnn j’ai peur du monstre ! » ou « Maman j’ai envie de faire pipi ! ».

3/ Être seule chez soi. Alors ça… ça c’est le paradis ! Avant d’avoir des enfants on ne mesurait pas assez le kif que c’était. Aujourd’hui on se damnerait pour ça.

4/ Réussir à couvrir 12 livres sans s’énerver. Au mois de septembre les parents savent bien que cette petite victoire veut dire beaucoup !

5/ Ne RIEN oublier lorsqu’on sort en balade avec ses enfants. Pareil, c’est pas gravissime d’oublier la tétine, le doudou, le biberon, la trottinette se dit-on. Mais si enfin quoi c’est super grave et lorsqu’on oublie rien, on est heureuse !

6/ Réussir à ouvrir un petit pot sous vide sans les dents. Bah ouais.

7/ Réussir à faire faire les devoirs niveau CM2 à son gosse sans hésiter soi-même. Ça a l’air banal. Ça ne l’est pas.

8/ Avoir des idées de repas du soir tous les soirs (et quelqu’un qui les ferait à notre place).

9/ Parvenir à dormir 10 heures d’affilées. Ça c’est bon !

10/ Ne pas mélanger les chaussettes du petit, du moyen et du grand. Avec les siennes.

11/ Éradiquer les poux des têtes des enfants. Que c’est bon !!!!

12/ Avoir de la place pour les cours de danse/judo/tennis le mercredi après-midi sans avoir à se mettre à genoux. Si si, c’est rare et donc bon.